18 juillet 2017

LIGNE PARIS-LE HAVRE. DE LA VAPEUR AU DIESEL. Rappel historique

À l'occasion de la toute récente visite au Havre depuis Sotteville de la locomotive à vapeur Pacific 231K8, l'amateur de trains peut en profiter pour réviser un peu son histoire avec le calendrier des étapes du passage de la vapeur au diésel de ligne sur Paris-Rouen-Le Havre qui a bien entendu concerné les 141R.
- Le 11 Janvier 1966, mise sous tension de l’électrification en 25 kV 50 Hz entre Achères et Sotteville, par la SNCF.
- En Mai 1966, la locomotive diesel-électrique BB 67040 avec fourgon chaudière tracte l’Express n° 115 Paris-Saint-Lazare – Le Havre, composé d’un fourgon DD et d’une rame de voitures saucissons.
- Le 08 Mars 1967, circulation d’un train d’essais Paris-Saint-Lazare – Le Havre avec la locomotive électrique BB 25204 de Paris-Saint-Lazare à Rouen, avec vitesse maximale de 160 km/h, et la locomotive diesel-électrique CC 70002 de Rouen au Havre, avec vitesse maximale de 150 km/h.
- Le 25 Mars 1967, mise sous tension de l’électrification en 25 kV 50 Hz entre Sotteville, Rouen et Motteville, par la SNCF.
- Au Printemps 1967, la locomotive à vapeur au fuel 141 R 1033 du dépôt du Havre est radiée des effectifs.
- En été 1967, la locomotive à vapeur de type Mikado au fuel 141 R 1305 du dépôt du Havre prend à Motteville le relais traction pour Le Havre d’un train tracté depuis Paris par une locomotive électrique de type BB 17000.
- Le 05 Décembre 1967, mise sous tension de l’électrification en 25 kV 50 Hz entre Motteville et Le Havre, par la SNCF.
- En Décembre 1967, fin de la traction à vapeur au dépôt du Havre qui transfert ses dernières locomotives à vapeur de type Mikado 141 R au fuel à d’autres dépôt de la Région Ouest.
Ci-dessous, un article de la Presse Locale, tiré des archives de la VDH, évoque la fin définitive de la traction vapeur sur la ligne Paris-Le Havre:
cliquez sur la photo pour agrandir

Aucun commentaire: